Circonscription de Château-Thierry

DSDEN de l’Aisne
Vous êtes ici : Accueil > Cycle 3 > Français >

La production d’écrit

« C’est en écrivant qu’on devient écriveron. » Raymond QUENEAU

« La production écrite est un acte signifiant qui amène l’apprenant à former et à exprimer ses idées, ses sentiments, ses intérêts, ses préoccupations, pour les communiquer à d’autres  ».
C’est un acte essentiel à faire acquérir à nos élèves.

Bernadette Kervyn, chercheuse au centre Alain Savary redéfinit l’acte d’écrire.

Ce n’est pas le temps accordé à l’écriture qui garantit à lui seul les performances des élèves. Ce sont différents choix didactiques et pédagogiques qui permettent de mieux faire réussir les élèves. Ainsi, pour une pédagogie de l’écrit plus égalitaire, il semble particulièrement bénéfique, notamment de :

  • produire des phrases et des textes tout au long de l’année
  • insister davantage sur la préparation de l’écriture et sur la révision
  • expliciter et faire expliciter
  • repenser le travail sur la copie pour davantage en faire des moments d’enseignement
  • articuler les situations de production d’écrit aux textes lus

Plus on écrit, plus on saura écrire :
• Les écrits courts se pratiquent quotidiennement, au cahier du jour, dans un temps limité
• Avoir recours à l’écrit le plus souvent possible, au cahier de brouillon, à l’ardoise. On a trop tendance à rester dans l’oral dans une séance et recourir au tableau pour écrire les mots, les idées…

Les élèves sont amenés à produire un écrit long, souvent à partir de la lecture d’un album de jeunesse ou d’un simple sujet "lanceur d’écriture".
Cette production d’écrit s’appuie sur l’enseignement explicite d’une démarche d’écriture et se fonde notamment sur trois phases : planification, mise en texte, révision.

Il s’agit par conséquent de faire du travail d’écriture un enseignement explicite.

Mise à jour : 7 novembre 2022