Circonscription de Château-Thierry

Pour l'école de la confiance

Compte rendu

Compte rendu de la phase 5

Le scénario choisi pour la phase 5 iTec est le suivant :

« Les étudiants conçoivent leurs propres démonstrations de compréhension ».

Vous pouvez télécharger le scénario au format pdf.

Le domaine choisi pour ce scénario est celui des mathématiques et plus précisément les problèmes soustractifs.

Les activités propres à I tec réalisées sont :

rêver (design brief)

collaborer

faire

montrer

questionner

réfléchir

évaluer (activité définie lors de l’atelier I tec phase 5)

Vous pouvez retrouver le descriptif de ces activités pédagogiques.

Le déroulement :

Séance 1

Vous pouvez télécharger le design brief.

séance 2

Appropriation du problème par l’utilisation de vidéos. (Jouer le problème pour montrer qu’on l’a compris) (plusieurs séances nécessaires)

séance 3

Validation des vidéos par les élèves.

séance 4

Les solutions à apporter devaient être filmées dans un premier temps et enregistrées (sous forme de démonstration se déroulant. Problème : la gestion des différentes tâches par les élèves s’est avérée trop compliquée).

séance 5

On s’est rabattu sur des propositions plus classiques (affiches) avec enregistrements audio des élèves montrant qu’ils avaient bien compris et pouvaient expliciter leur démarche. (plusieurs séances nécessaires)

séance 6

les élèves ont ensuite ajouté des questions de type vrai/ faux permettant à d’autres élèves de s’approprier le problème.

séance 7

Le paperboard créé est proposé aux autres élèves.

Ils s’approprient le problème. (questions+ vidéos réalisés)

Ils résolvent le problème.

Ils vérifient. Ils regardent et écoutent les explications des affiches réponses).

Widget :

calculatrice

Apports :

Le travail engagé a permis de travailler de façon approfondie sur les problèmes soustractifs. Il a permis d’améliorer les démarches dans la résolution de problèmes.

Difficultés rencontrées :

Du point de vue de l’utilisation de l’enregistreurs d’écran TBI, j’ai du abandonner l’idée de départ car les élèves trop jeunes ne pouvaient à la fois gérer un espace d’écriture (restreint et inhabituel en taille), une démonstration écrite à mener et commenter en dans un même temps.

Du point de vue des vidéos , des problèmes de format ont du être résolus (iPad, ordi, paperboard)

Points positifs

Le paperboard peut être enrichi et utilisé à volonté.

Il permet le travail en petits groupes.

Les enfants ont été acteurs tout au long du projet jusqu’à l’évaluation.

Points négatifs

Les problèmes techniques génèrent une perte de temps (vidéos à refaire, son qu’on n’entend pas, mise en forme du paperboard).

Mise à jour : 21 septembre 2017